Livre lu : Manuel d’écriture et de survie, Martin Page

Présentation de l’éditeur : “ C’est d’abord un livre sur la réalité des écrivains d’aujourd’hui : l’envoi d’un manuscrit, les rapports avec les éditeurs,et avec les autres auteurs, l’argent, la maladie, le féminisme, la littérature jeunesse et de genre, le numérique, les ateliers d’écriture … Il s’agit de concilier l’exigence d’une pratique artistique et la vie quotidienne. »

Sorti en mai 2014 en librairie, le Manuel d’écriture et de survie de Martin Page a bénéficié de relais sur twitter qui m’ont tentée (l’importance des recommandations numériques pour les éditeurs!). En fait, depuis février, très envie de lire les livres de l’auteur, donc achat triple et lu aussi :

Détails sur le produit

Site de l’auteur : www.martin-page.fr

Livre lu : Murambi, Le livre des ossements, Boubacar Boris Diop

Présentation de l’éditeur : Construit comme une enquête, avec une extraordinaire lucidité, le roman de Boubacar Boris Diop nous éclaire sur l’ultime génocide du XXe siècle. Avant, pendant et après, ses personnages se croisent et se racontent.

Hésitais depuis longtemps à lire sur l’horreur de ce génocide, merci à @Jin qui m’a aidée à franchir le pas.

Livre lu : Le syndrome Shéhérazade, Eric Pessan

Présentation des Editions de l’attente : On raconte des histoires pour ne pas mourir. Tant qu’on écrit, tant qu’on parle, tant qu’on écoute, on est en vie, on peut espérer connaître l’amour. C’est le syndrome Shéhérazade, on s’invente 1001 histoires par peur du silence définitif. Ce sont des nœuds d’histoires maintenues hors cadre, des cœurs de monologues absents, des moments de révélation, d’émotion, de drôlerie aussi, des moments d’effritement où la folie ordinaire libère la parole et s’insuffle dans la langue.

Livre reçu grâce à mon abonnement aux Editions de l’attente. Deuxième livre de l’auteur chez le même éditeur, après Dépouilles (lu aussi à l’occasion de mon abonnement). C’est sympa un abonnement : recevoir toutes les publications de la maison d’édition pendant un an (bulletin)

Tumblr de l’auteur : Parfois, je dessine dans mon carnet

Livre lu : Einstein et la relativité générale, Jean Eisenstaedt

Présentation de l’éditeur : Comment, dans quel contexte, au prix de quels efforts, la théorie de la relativité, tout aussi difficile à accepter qu’à comprendre, et qui bouleverse radicalement notre connaissance et notre compréhension du monde, a-t-elle vu le jour et évolué ?
Cet ouvrage donne le fil conducteur de cette aventure et associe intimement l’histoire des sciences et l’aspect biographique de son inventeur. Journaux, correspondances d’astronomes ou de physiciens proches d’Einstein, tour à tour dubitatifs, enthousiastes, découragés, agressifs, montrent comment cette théorie a été discutée, combattue ou appuyée, pour finalement s’imposer durablement.
Jean Eisenstaedt est directeur de recherche en histoire des sciences, spécialiste de l’histoire de la relativité. Il a participé à l’édition des OEuvres complètes d’Einstein.

Ce livre n’a pas été lu en mai, à la refonte de ce blog, mais quelques mois avant. Avec ce blog, est revenue l’envie d’inscrire les livres lus (habitude de l’adolescence perdue depuis), comme un cahier de souvenirs des (bons) moments passés, absorbée dans le plaisir de la lecture.

Il y a parfois de drôles de rencontres qui conduisent à la lecture d’un livre, à revenir à la physique et dans le cas présent à la relativité générale.