Sobriété et salon de l’Autre Livre

Passage au Salon de l’Autre Livre et (re)découverte de la maison d’édition Le passager clandestin et sa collection Les Précurseurs de la décroissance qui comprend douze titres, dont Diogène et les cyniques ou la liberté dans la vie simple ; André Gorz, pour une pensée de l’écosocialisme ; Lao-tseu et les taoïstes ou la recherche d’une vie harmonieuse ; Charles Fourier ou la pensée en contre-marche.
Belle première de couverture, format agréable (110×170 mm), petit prix (8 euros).

Présentation de l’éditeur : « Revenir sur les sources proches ou lointaines du projet de construction d’une société d’abondance frugale est une juste reconnaissance de dette et une source d’enrichissement. Des petits volumes pour faire connaître à un large public la richesse et la complexité de la pensée de la décroissance, en deux parties : un spécialiste présente l’auteur, puis un texte ou un ensemble d’extraits de textes de l’auteur illustrent sa vision. »

Petite parenthèse concernant la décroissance (thème découvert lors de l’écriture de Comment parler d’écologie aux enfants). Pour certains économistes, la croissance n’est pas durable, il faut alors envisager une décroissance soutenable : produire pour tous mais moins. En pratique :l’association negaWatt, pour une baisse de la consommation énergétique, le freeganisme, la récup’ au quotidien

Publié par

admin_aus

This information box about the author only appears if the author has biographical information. Otherwise there is not author box shown. Follow YOOtheme on Twitter or read the blog.