« Qu’attendons-nous des expositions ? », un atelier-colloque EnsadLab

Présentation par le groupe de recherche EnsadLab Displays : Versions est un premier atelier-colloque international de pratique, discussion et critique pour expérimenter et discuter des formes d’exposition, du 5 au 16 septembre à la Maison Populaire de Montreuil.
Photographie : Thierry Fournier & Laura Gozlan

Venue participer aux deux journées ouvertes de discussion publique pour échanger avec les participant·e·s sur la question « Qu’attendons-nous des expositions ? », notamment dans le contexte des cultures post-numériques ?

Ces rencontres font suite à un article publié dans la revue en ligne Proteus Recherche par l’exposition et condition post-numérique par Thierry Fournier, J. Emil Sennewald et Pauline Gourlet. Une publication des actes du colloque est prévue pour janvier 2017.
Continuer la lecture de « Qu’attendons-nous des expositions ? », un atelier-colloque EnsadLab

Klee à Beaubourg

Présentation du Centre Pompidou : l’exposition Paul Klee, L’ironie à l’œuvre se déploie en sept sections thématiques qui mettent en lumière chaque étape de l’évolution artistique de Paul Klee : les débuts satiriques ; Cubisme ; Théâtre mécanique (à l’unisson avec Dada et le surréalisme) ; Constructivisme (les années au Bauhaus de Dessau) ; Regards en arrière (les années 1930) ; Picasso (la réception par Klee après la rétrospective de Picasso à Zurich en 1932) ; Années de crise (entre la politique nazie, la guerre et la maladie).

Un plaisir de voir/revoir les œuvres et de se replonger dans l’humour du peintre. Par contre, le parcours d’exposition très classique (de salle en salle) n’engage pas à une mémorisation des toiles. A se demander comment l’expérience de visite inclut une expérience de l’espace d’exposition ?

Pour aller plus loin dans la trajectoire du peintre, se souvenir du journal de ses débuts (jusqu’en 1917), publié en 1957 (dix-sept ans après sa mort) :

Journal de la vie du peintre jusqu'en 1917, publié en 1957

Photographie : © Berne, Zentrum Paul Klee © Domaine public

Rencontres Médiation & Numérique 2016

Les Rencontres « médiation & numérique dans les équipements culturels » ont été organisées par le Ministère de la culture et de la communication (Secrétariat général / Service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation) en partenariat avec les Archives Nationales.
Présentation : Cette sixième édition demeure fidèle aux objectifs des éditions précédentes, tout en mettant notamment l’accent sur les publics éloignés et empêchés et en revenant de manière plus marquée sur l’un des fondamentaux des rencontres « culture numérique » : confronter et partager les expériences entre équipements de secteurs culturels différents en matière d’appropriation et d’usage du numérique dans leurs politiques des publics.

Cette année, les Rencontres ont eu lieu dans le très beau site de Pierrefitte-sur-Seine des Archives Nationales, à deux pas de l’université Paris 8 de Saint-Denis.

Deux jours durant lesquels j’ai assisté notamment aux présentations de la nouvelle école de la médiation scientifique (Estim), de nouveaux dispositifs de médiation (dont le regard explorateur au Musée du Louvre), du nouveau site de la Bibliothèque Nationale autour des métiers, des réalisations et des savoir-faire de la construction (Passerelles)  et à une session dédiée aux Fablabs dans les équipements culturels.

Et sinon possibilité de visionner les restitutions.

Revue POLI 12 « les coulisses du musée »

Présentation de la Revue POLI : Si les dernières décennies de recherche sur les publics des musées ont permis de préciser la variété de leurs usages et de leurs motivations, qu’en est-il des espaces qu’ils investissent et des professionnel-le-s qui les ont conçus ?

Venue assister à la Librairie Galerie Le Monte-en-l’air au lancement du numéro 12 de la revue POLI, dans le but de l’acheter et d’échanger avec des collègues du réseau Muzeonum.

Dans ce numéro – sous la direction de Marion Coville, Noémie Couillard et Karine Schlageter – plusieurs articles sur les publics et les stratégies de médiation adoptées, ainsi que la traduction de l’article du sociologue Tony Bennett Le dispositif expositionnaire.

Personna au Quai Branly

Présentation du Quai Branly : Comment l’inanimé devient-il animé ? Comment l’homme instaure-t-il une relation insolite ou intime avec des objets ? Un groupe d’anthropologues s’est penché sur ces questions, à l’heure où notre conception de l’humain vacille et que ses frontières ne cessent d’être repoussées.

Très envie d’aller découvrir cette exposition.
Et quelques photos souvenirs à découvrir… Continuer la lecture de Personna au Quai Branly

Les muséographes et les RSN

En préparation d’une présentation à propos des Réseaux Sociaux Numériques (RSN) pour l’Association Professionnelle des Muséographes : quels usages pour la pratique du muséographe ? Pourquoi et comment intégrer les RSN dans la conception d’une exposition ?

• Le rapport des visiteurs au musée commence à être bouleversé avec le développement des outils numériques (smartphones, applis, géolocalisation …), et en conséquence les pratiques participatives. De même, le rapport à la narration (concevoir une exposition, c’est aussi raconter une histoire) change avec le développement du transmedia. Avec le temps, le/la muséographe devra intégrer dès la conception d’une exposition des outils numériques et penser l’exposition dans le musée et hors les murs du musée. Cette présentation a comme objectif de faire le point en interne d’abord sur le vocabulaire (IRL, RSS, RT, QR Code, NFC …) et ensuite sur les usages professionnels et personnels, afin d’imaginer des possibles muséographiques.

• Pour ma part, aussi les questions de l’écriture dématérialisée (dans et hors l’espace du musée), de la déambulation du visiteur (quelle perception de l’exposition ?) et des nouvelles pratiques-artiste de l’exposition ?

Rencontres Médiation & Numérique 2014

Pendant deux jours au Centre Georges Pompidou, les 4ème rencontres « médiation & numérique dans les équipements culturels » durant lesquelles j’ai assisté à :

• Lundi après-midi : Jeunesse & numérique ; outils et dispositifs (ai retenu tout spécialement « Le Grand Mix générateur d’architecture » à la Maison de l’architecture de Basse-Normandie et « La table MashUp » du cinéma l’Alhambra)

• Mardi matin : Bibliothèques et numérique (ai découvert le webmagazine balises de la BPI)

• Mardi après-midi : Muzeonum et deux questions : Comment mettre en place une présence en ligne dans les musées ? Comment articuler les politiques de médiation culturelle en ligne et hors ligne ?

Et sinon toujours la possibilité de visionner les restitutions.

Périple : J3, le château d’Oiron

Fin du séjour breton et avant d’atteindre le Marais Poitevin passage par un nouveau site patrimonial : le château d’Oiron, géré par le Centre des Monuments Nationaux.
Il fait très chaud, nous n’aurons pas la possibilité de visiter les jardins. Il faudra donc revenir.

Nous continuons le voyage pour arriver dans le Marais Poitevin, à quelques kilomètres de Damvix.

Science et culture populaire

Présente à la conférence « 90 minutes d’arrêt » à l’Espace Pierre-Gilles de Gennes : « L’ordinaire scientifique et technique de la culture populaire » par Loïc Petitgirard et Michel Letté (HT2S, Cnam).
Quelles sont les savoirs et les images (les clichés aussi) emmagasinés par les visiteurs lorsqu’ils arrivent dans une exposition à caractère scientifique ? Sur quelles connaissances empiriques peut s’appuyer un muséographe pour construire un parcours d’exposition ?