Livre lu : Fictions du corps, François Bon

Présentation de l’auteur/éditeur : S’embarquer dans l’étrange. Il y a un fantastique propre à la ville, on commence à savoir l’explorer. Il y a un imaginaire lié au corps, où l’écriture par incises et fictions brèves de Michaux a sans doute défriché le plus. Mais dans notre expérience de la ville, la question du corps devient la plus insistante, conditionne l’espace, les trajets, la communauté. Investir ce territoire, lentement, à mesure des mois, des rêves, des peurs et hantises ou désirs.

Fictions brèves sur l’imaginaire du corps et de la ville – avec vidéos. Au total, 48 notes sur « l’homme démembré », « les hommes inutiles » … (pincement au coeur tout spécialement pour les hommes porte)à découvrir dans le sommaire général.

Lectures « Atelier de l’agneau »

Soirée-lectures organisée par la maison d’édition L’atelier de l’agneau (qui édite aussi la revue semestrielle L’intranquille) avec notamment Charles Pennequin et Anna Serra . Assister à des lectures me permet de découvrir de nouveaux auteur-e-s, aujourd’hui : Vivian Lamarque, Maria Angela Gualtieri, Patrizia Valduga.
Ainsi découvert Ernst Jandl lors d’une rencontre organisée par Ent’revues : lus par Christian Prigent des extraits de Groite et dauche : poèmes, peppermints et autres proses (traduit de l’allemand par Lucie Taïeb), ouvrage édité par L’atelier de l’Agneau.

Livre lu : Manuel d’écriture et de survie, Martin Page

Présentation de l’éditeur : “ C’est d’abord un livre sur la réalité des écrivains d’aujourd’hui : l’envoi d’un manuscrit, les rapports avec les éditeurs,et avec les autres auteurs, l’argent, la maladie, le féminisme, la littérature jeunesse et de genre, le numérique, les ateliers d’écriture … Il s’agit de concilier l’exigence d’une pratique artistique et la vie quotidienne. »

Sorti en mai 2014 en librairie, le Manuel d’écriture et de survie de Martin Page a bénéficié de relais sur twitter qui m’ont tentée (l’importance des recommandations numériques pour les éditeurs!). En fait, depuis février, très envie de lire les livres de l’auteur, donc achat triple et lu aussi :

Détails sur le produit

Site de l’auteur : www.martin-page.fr

Livre lu : Murambi, Le livre des ossements, Boubacar Boris Diop

Présentation de l’éditeur : Construit comme une enquête, avec une extraordinaire lucidité, le roman de Boubacar Boris Diop nous éclaire sur l’ultime génocide du XXe siècle. Avant, pendant et après, ses personnages se croisent et se racontent.

Hésitais depuis longtemps à lire sur l’horreur de ce génocide, merci à @Jin qui m’a aidée à franchir le pas.

Livre lu : Le syndrome Shéhérazade, Eric Pessan

Présentation des Editions de l’attente : On raconte des histoires pour ne pas mourir. Tant qu’on écrit, tant qu’on parle, tant qu’on écoute, on est en vie, on peut espérer connaître l’amour. C’est le syndrome Shéhérazade, on s’invente 1001 histoires par peur du silence définitif. Ce sont des nœuds d’histoires maintenues hors cadre, des cœurs de monologues absents, des moments de révélation, d’émotion, de drôlerie aussi, des moments d’effritement où la folie ordinaire libère la parole et s’insuffle dans la langue.

Livre reçu grâce à mon abonnement aux Editions de l’attente. Deuxième livre de l’auteur chez le même éditeur, après Dépouilles (lu aussi à l’occasion de mon abonnement). C’est sympa un abonnement : recevoir toutes les publications de la maison d’édition pendant un an (bulletin)

Tumblr de l’auteur : Parfois, je dessine dans mon carnet