Tweetrevue : numérique et papier, le luxe du choix

Suite à un tweet, je découvre dans cet article de Jean-Noël Lafargue une comparaison entre la lecture papier et la lecture en numérique.

[Blog] à propos de la lecture sur support électronique http://t.co/Wto7a6eMNB
— Jean-noël Lafargue (@Jean_no) 26 Août 2014

D’où mon interrogation sur mon usage de la tablette (ouvrages sans DRM uniquement, pages web envoyées par « Send to Kindle », notamment les textes publiés sur nerval.fr, et textes persos pour les relire et les annoter à tête reposée : sans clavier, meilleure concentration pour la lecture) et la mémorisation des livres lus (plus facile quand ils sont en papier et que je les range dans ma bibliothèque). Il va falloir trouver un moyen de retenir les livres lus en numérique (se focaliser sur la première de couverture ? multiplier le classement par dossiers ?)

Internet le mal aimé

En préparation d’un article sur « Sade attaquer le soleil », la future exposition au Musée d’Orsay , je découvre une vidéo interview de la commissaire d’Annie Le brun et un article. Et encore une méfiance envers le numérique, les réseaux sociaux (RSN) et internet. La fracture numérique n’est pas toujours là où on l’imagine.
Continuer la lecture de Internet le mal aimé

Pas habituée à être autant retweetée

Avant tout questionnement sur ce qui a pu attirer et en conséquence interrogation sur nos rapports à l’exposition et aux institutions culturelles.

Un #Nepas etc (et tt devient presque possible) au @mbalyon pic.twitter.com/PYPZadM1LW
— aurore soares (@ausnum) 8 Août 2014

Tout d’abord, questionnement sur le texte du tweet (car l’image n’est pas toujours vue : sur twitter, tout dépend de l’appli) : est-ce le « tout devient presque possible » qui a tenté ? Et ensuite reconnaître que ce #Nepas (voir aussi #Ne pas > musées + limites sur pinterest), graphiquement assez efficace, révèle les interdictions avec humour. De ce tweet, quelques questions à creuser, en lien avec les missions du muséographe.
Continuer la lecture de Pas habituée à être autant retweetée

Périple : J21, le FRAC Lorraine

Retour au quotidien, mais avant un passage par le FRAC Lorraine 49 Nord 6 Est.  Institution remarquée (parmi les autres FRAC de France) lors d’une rencontre organisée à la Fondation d’Entreprise Paul Ricard entre Béatrice Josse, directrice dudit FRAC, et Boris Charmatz, directeur du musée de la danse à Rennes, sur le thème « collectionner un geste ».
Continuer la lecture de Périple : J21, le FRAC Lorraine

Périple : J19, le Haut Koenigsbourg et Obernai

Toujours avec notre guide local, nous découvrons les lieux très touristiques aux alentours de Strasbourg : le Haut Koenigsbourg (le parcours imposé, c’est pas top. Impossible de se repérer dans les différents volumes du bâtiment, il faudrait faire demi-tour puis revenir mais non il faut suivre les rythme des autres visiteurs. En conséquence, on regarde, un peu, et on grimpe encore, encore jusque tout en haut puis on descend. Cette expérience de visite permet de prendre la mesure sur l’évolution des pratiques muséographiques.) et la petite cité médiévale d’Obernai. Donc beaucoup de monde, cela rappelle les séjours en Bretagne (Dinan, Fort-La-latte …)

Périple : J18, Strasbourg la nuit

Départ de Lyon pour Strasbourg. Un peu inquiète par le nombre de kilomètres, habituée aux petits sauts de puce depuis le début de ce périple. En fait, un beau trajet en voiture : les touristes étrangers qui rentrent (hollandais, allemands, suisses, luxembourgeois) croisés dans les stations service, vue des Vosges et des ballons. Et arrivée à Strasbourg et prise en charge par un local qui nous fait visiter la ville la nuit. Perte des repères. Nombreux touristes et autochtones venus admirer les illuminations.